top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdministrateur

À la crèche, la porte est toujours ouverte!

Voici le message livré par l'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, dimanche matin 19 décembre lors de la messe de 9h30.

Nous nous battons contre la COVID-19 depuis bientôt deux ans. Nous sommes à notre deuxième Noël en temps de pandémie. Nous sommes fatigués. Nous pensions avoir pris des mesures nous permettant d’aller de l’avant. Nous avions pris un rythme. Et voilà que le variant Omicron s’abat sur nous… Nous ne pourrons pas vivre Noël comme nous l’avions espéré.


Les vaccinés font face à des restrictions supplémentaires et les non-vaccinés font face à des portes qui se ferment. Serons-nous vaincus par la COVID ou la vaincrons-nous? La question ici est plus qu’une question médicale.

Que devenons-nous à travers cette pandémie qui nous frappe. Moi, en tant qu’enfant de Dieu qui veut marcher à la suite de Jésus-Christ? Ma famille, lieu d’échange, de rencontres et de joie? La société, milieu de vie, de justice et de paix? L’Église, où nous célébrons, adorons et confessons notre foi en Jésus, Dieu avec nous?

Que deviennent alors les relations entre nous? Que devient mon regard sur l’autre? Si je suis vacciné, est-ce que je porte des jugements désobligeants sur les non-vaccinés? Si je suis non-vacciné, est-ce que je porte des jugements désobligeants sur les vaccinés? Est-ce que le regard que je porte sur l’autre demeure bienveillant, quelle que soit sa position sur le combat contre la COVID-19 ?

Il y a deux milles ans une famille, un homme et une femme enceinte, ont fait face à une porte fermée. C’est Marie et Joseph. Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Les portes se sont fermées mais les deux ont choisi de s’abandonner à la confiance en Dieu. Ils ont trouvé une étable et l’enfant nouveau-né a été déposé dans une mangeoire. … et l’histoire du monde a changé …

De tous les horizons, des gens différents ont marché vers la crèche : des bergers passant la nuit aux périphéries de la cité; des mages venant de loin, conduits par une étoile et cherchant Dieu; des anges descendant du ciel, chantant la gloire de Dieu et annonçant un message de paix pour toutes les personnes de bonne volonté.


À la crèche, la porte est toujours ouverte. À la crèche, Jésus est le regard bienveillant de Dieu sur toute l’humanité, sur les personnes vaccinées et les non-vaccinées d’aujourd’hui.


Vaincre la pandémie c’est avoir et garder un regard bienveillant sur l’autre personne, vaccinée ou non, à travers les menaces réelles contre la santé, les inquiétudes légitimes et les incertitudes qui nous plongent dans la nuit.

Notre combat est un combat contre la pandémie. C’est un combat pour la santé. Ce n’est pas un combat contre qui que ce soit.


Vaincre la pandémie c’est être en dialogue avec toutes les personnes, c’est poursuivre ensemble le bien commun en respectant la dignité de tout être humain.


Nous sommes ensemble dans ce combat. Ensemble pour appliquer les mesures sanitaires. Ensemble pour s’écouter les uns les autres. Ensemble pour exprimer ce qui nous heurte, ce qui nous blesse, ce qui nous déçoit. Ensemble pour être en constante recherche d’un chemin de santé et de bienveillance.


Vaincre la pandémie c’est tenir bon dans la confiance et dans la prière. C’est mettre en pratique les mesures sanitaires. C’est aussi de continuer d’être à l’écoute de part et d’autre, des craintes et des questionnements. C’est cheminer ensemble en cherchant les gestes qui rassemblent.


À travers cette pandémie, gardons toujours ouverte la porte de notre cœur, en gardant constamment un regard de bienveillance, inspiré par le regard de bonté que l’enfant Jésus porte sur nous.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page